Au sein d’un immeuble, le calorifugeage est un moyen simple d’économiser de l’énergie, et peut être réalisé gratuitement par un expert dans le cadre de la transition énergétique.

Les avantages du calorifugeage

Les déperditions de chaleur peuvent être importantes dans la tuyauterie d’eau chaude d’un immeuble. Cela vient du fait que les tuyaux parcourent souvent des distances importantes, traversent parfois des zones qui ne sont pas chauffées, comme un sous-sol ou un parking, et que les tuyaux d’eau chaude sont généralement assez fins. Il résulte de tout cela qu’entre la chaudière, où l’eau est chauffée, et son point de sortie, qui peut être un chauffage domestique ou un robinet de salle de bain, l’eau peut aisément perdre une dizaine de degrés si ses tuyaux ne sont pas isolés. Pour le consommateur, il faut alors nécessairement solliciter la chaudière davantage, et donc payer plus. Des économies d’énergie importantes peuvent pourtant être réalisées en procédant au calorifugeage des tuyaux d’eau chaude de son immeuble. Un procédé simple, qui permet pourtant de réduire sa facture énergétique de près de 10 %, en plus de rendre plus simple l’accès à une eau suffisamment chaude.

Isoler correctement ses tuyaux

Bien entendu, toute rénovation énergétique se doit d’être effectuée par un professionnel pour bénéficier d’une performance maximale. Il en est ainsi du calorifugeage, que l’on réalise en disposant une gaine isolante tout autour des tuyaux d’eau chaude, pour empêcher le transfert de chaleur vers l’extérieur. Cette gaine est formée d’un matériau isolant tel que le liège, le polystyrène ou la mousse phénolique, et a l’avantage de pouvoir être posée très rapidement. En plus de limiter les fuites de chaleur, elle empêche efficacement la formation de condensation et de moisissures sur les tuyaux, qu’elle protège également du gel, et donc de la casse, durant les mois les plus froids de l’année. Le calorifugeage peut aussi être effectué sur les réservoirs et les citernes, et doit être posé avec soin sur les ponts thermiques de la tuyauterie comme les coudes et les angles, des portions minoritaires du circuit d’eau chaude, mais par lesquelles la chaleur s’échappe avec plus de facilité.

Comment calorifuger gratuitement son immeuble ?

Un des grands avantages du calorifugeage est qu’il bénéficie, à l’instar de l’isolation des combles d’une maison, de la possibilité d’être intégralement financé par l’État grâce à la prime énergie, qui permet de faire effectuer les travaux d’isolation gratuitement par un professionnel agréé. Il suffit pour cela que l’immeuble concerné ait été construit il y a plus de deux ans et qu’il possède une chaudière commune. Lorsque c’est le cas, le syndic de copropriété, sur la demande des résidents de l’immeuble, peut demander à profiter de cette aide financière et donc des services gratuits d’un expert. Tous les résidents de l’immeuble réaliseront alors de significatives économies d’énergie sans avoir à avancer d’argent. Pour les immeubles non concernés par cette offre de gratuité, d’autres aides sont possibles. Un crédit d’impôt pour la transition énergétique peut vous être accordé. Grâce à lui, vous pourrez déduire 30 % du coût des travaux de votre déclaration de revenus. L’Agence Nationale pour l’Habitat peut également, sous conditions de ressources, vous verser des subventions conséquentes, puisqu’elles peuvent réduire de moitié la facture finale de votre rénovation énergétique. Citons enfin le prêt à taux zéro, à l’aide duquel il est possible d’emprunter jusqu’à 30 000 euros remboursables sur 15 ans, de quoi envisager les travaux plus sereinement. En somme, de nombreuses aides existent et il est important de se renseigner, avant un calorifugeage ou toute autre rénovation, sur les subventions financières auxquelles vous pouvez prétendre.