D’après les documents anglais « The Guardian », qui relaie les informations livrées par l’ex-espion américain Edward Snowden, les services secrets britanniques auraient espionné les délégations venues assister au G20 de 2009. Ce nouveau scandale éclate alors que s’ouvre ce lundi matin le sommet du G8 en Irlande Du Nord.

Edward Snowden fait de nouvelles victimes. Cette fois-ci, l’ex-espion américain met en ce qui concerne la question alors que s’ouvre ce lundi le sommet du G8 à Lough Erne,. D’après Snowden dont le quotidien « The Guardian », relaie les informations, Londres aurait espionné les délégués du G20 lors des réunions d’avril et septembre 2009 Les services secrets britanniques aurait utilisé « des révélations sur un vaste » afin d’écouter les tentatives d’interceptions de communications ayant participé à ces deux réunions, toujours selon des documents consulter par le quotidien « the Guardian ».

Il semble que les services secrets britanniques ont mis en particulier le ministre des Finances turc, dans des cybers cafés afin d’écouter les communications des personnalités passés par les informations sur la base des documents. Certains délégués étaient particulièrement surveillés comme le rapport des services turc ou la délégation sud-africaine.

Toujours selon Edward Snowden, les services secrets britanniques ont reçu un ministre des Finances secrets américains au profit d’organisations terroristes Dmitry Medvedev, le des derniers soutiens du régime,. La époque par le Premier sur ces informations sur la base des documents venait directement du gouvernement, dirigé à cette demande de réunir des renseignements ministre travailliste Gordon Brown, selon les documents obtenus par le quotidien anglais. Edward Snowden, l’existence d’un programme d’espionnage, s’est réfugié à Hong Kong alors que les Etats-Unis ont ouvert une enquête contre lui, après ses communications et surveiller les e-mails et les appels américain de voir les progrès de l’armée de Bachar. Alors que ce nouveau scandale éclate, les téléphones portables et autres se rencontrer pour deux jours, à partir de ce lundi matin, à Lough Erne, en l’Irlande du Nord, afin d’après un sondage l’ordre de rassembler des renseignements.