Un manque d’attention ou des difficultés financières passagères suffisent à provoquer une rupture du contrat qui vous lie à une compagnie d’assurance pour votre automobile. Comment prendre toutes les précautions afin d’éviter cette situation ? Comment réagir lorsque votre assureur vous relance ? Est-il possible de se réassurer ailleurs ? Vous trouverez la réponse à toutes ces questions en parcourant le texte ci-dessous.

Cela n’arrive pas qu’aux autres !

Vous auriez tort de penser qu’une assurance auto résiliée pour non-paiement est uniquement la conséquence d’une gestion financière légère. Il existe en effet de nombreuses circonstances pouvant aboutir à une telle situation. Le Code des Assurances prévoit ainsi que vous disposez de dix jours après la date d’échéance pour régler le montant de votre cotisation. Passé ce délai, votre compagnie d’assurance vous adressera une mise en demeure. À partir de la date de l’expédition de ce courrier, vous disposerez alors d’un délai supplémentaire de 30 jours. Sans réaction de votre part, votre assureur aura le droit de rompre de manière unilatérale le contrat qui vous lie.

Les défauts de paiement peuvent être provoqués par une situation financière délicate. Il n’est pas rare en effet que, certains mois, le découvert autorisé par votre banque soit atteint avant le règlement de votre cotisation. Dans ce cas, le paiement ne peut avoir lieu et l’assureur se doit de constater le défaut. Il arrive également fréquemment que l’on oublie de transmettre à la compagnie d’assurance ses nouvelles coordonnées bancaires suite à un changement d’établissement.

Ce thème vous intéresse particulièrement et vous souhaiteriez l’approfondir avec de plus amples informations ? Dans ce cas, rendez-vous sans plus attendre sur l’excellent site www.assuranceendirect.com ! Ne paniquez pas à cause d’une assurance auto résiliée non-paiement car vous y découvrirez de nombreuses astuces qui vous permettront d’appréhender cette situation avec sérénité.

Comment réagir ?

Voilà, votre assureur vient de porter officiellement à votre connaissance l’existence du défaut de paiement. Il vous a donc adressé une mise en demeure de régler votre cotisation via un courrier recommandé. Ne croyez surtout pas que garder le silence est la meilleure solution ! Préférez, au contraire, réagir et entamez le dialogue avec votre assureur. Vous pourrez par exemple rédiger une lettre expliquant la raison de votre défaut de paiement et résumant vos difficultés actuelles. Attention, pensez bien à envoyer votre lettre avec un accusé de réception. Cela vous permettra de conserver une trace officielle de vos échanges avec la compagnie.

Prenez également des engagements à résoudre le problème actuel. Vous pourrez par exemple proposer un échéancier si vous comptez régler en plusieurs fois. Si vous en avez la possibilité financière, démontrez votre bonne foi en joignant à votre courrier un acompte. Un tel geste de votre part incitera bien souvent votre assureur à vous accorder un délai supplémentaire. Quoiqu’il en soit, vous aurez déjà compris qu’il est primordial de maintenir le dialogue entre les deux parties !

Les conséquences d’une résiliation

Il serait trop simpliste de penser qu’il suffit de contacter un autre assureur pour continuer à circuler en toute légalité. Dans la pratique, cela est en effet beaucoup plus compliqué. Il vous faut tout d’abord savoir que la résiliation de votre contrat ne vous exonère pas du règlement de votre dette ! Votre assureur continuera donc toutes ses démarches afin de récupérer son dû, et le droit est de son côté.

Vous ne savez peut-être pas non plus qu’un défaut de paiement permet à n’importe quelle compagnie d’assurance de vous signaler auprès d’un organisme externe. Ce dernier se nomme l’AGIRA (Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance). Cette instance centralise les signalements de toutes les compagnies d’assurances. Les données qu’il héberge sont consultables par n’importe quel assureur. Les compagnies font donc appel à un tel service afin de vérifier le sérieux de chaque nouveau client. Fort heureusement, le Code des Assurances prévoit un “droit à l’oubli” concernant les signalements des assurés. Leurs informations ne peuvent y être conservées que pour vingt-quatre mois au maximum.

Comment s’assurer ensuite ?

La législation française impose la conduite d’un véhicule assuré. Mais comment respecter la loi alors que les assurances habituelles refusent votre dossier suite à une résiliation (après consultation de vos informations dans les fichiers de l’AGIRA) ? Vous pourrez bien entendu faire valoir vos droits devant la justice mais ce genre de procédure est souvent longue et coûteuse. Or, vous avez besoin de rapidement circuler. Dans ce cas, la meilleure solution reste sans doute de faire appel à des assureurs spécialisés.

Il existe en effet des sociétés qui ont pris le pari de répondre aux attentes de ces “mauvais” assurés. Elles proposent des contrats tout à fait valables, bien que largement moins protecteurs en cas de sinistre. Vous devez aussi savoir qu’elles pratiquent des tarifs souvent élevés afin de se couvrir du risque d’un nouveau défaut de paiement. Heureusement, il existe quelques petites astuces pour faire diminuer le montant de vos cotisations.

Il est ainsi fortement recommandé de ne pas trop attendre après une résiliation pour vous réassurer. Les compagnies apprécient d’un mauvais œil ces périodes blanches. Cela les incitera donc à augmenter encore leurs tarifs. Une fois la résiliation de votre contrat actée, entamez aussitôt vos démarches auprès d’un autre professionnel pour dénicher une assurance auto résilié pour non-paiement pas cher. Pour mieux vous y retrouver face à l’immense offre qui se présente à vous, n’hésitez surtout pas à utiliser les comparateurs d’assurance. Il s’agit de plate-formes web sur lesquelles vous indiquerez vos paramètres personnels et vos envies en matière d’assurance auto. Les plus grandes compagnies seront alors automatiquement interrogées et vous recevrez instantanément les tarifs et devis correspondant à votre recherche. Attention à ne pas juste comparer les prix pratiqués ! Regardez attentivement l’ensemble des garanties et des clauses proposées dans ces contrats d’assurance voiture pour résilié.