Le fonctionnement d’une société civile de placement dans l’immobilier (SCPI) est basé sur l’investissement de l’épargne individuelle dans des propriétés locatives. La société s’occupe de la gestion du portefeuille immobilier. Ensuite, elle verse les loyers collectés aux investisseurs. Il s’agit d’un investissement indirect dans l’immobilier. Un meilleur SCPI présente de nombreux avantages par rapport aux autres types d’investissement.

Les types de SCPI et leurs avantages

Les SCPI sont classées en deux catégories. La première regroupe les SCPI de rendement, dont les investissements concernent l’immobilier professionnel. La seconde regroupe les SCPI fiscales dont les investissements sont dans l’immobilier résidentiel. Les revenus d’une SCPI de rendement proviennent des loyers des immeubles loués ainsi que des revenus des commerces et bureaux, ou des sociétés de logistique. La SCPI fiscale est moins rentable que le premier. Elle bénéficie néanmoins de plusieurs avantages fiscaux accordés par la loi. Parmi les nombreuses SCPI fiscales, le dispositif Scellier permet, par exemple, de disposer d’un abattement fiscal de 22 %.

Les SCPI de rendement permettent aux particuliers d’accéder au marché des bureaux, un secteur peu connu du public. Avec un capital inférieur à 1000 €, les particuliers peuvent investir dans des bureaux et des entreprises via les SCPI. Dans le cas des SCPI fiscales de type Pinel, il est possible de réaliser un investissement avec un crédit. Par conséquent, elles représentent un produit idéal pour anticiper sa retraite. À cet effet, la sélection des meilleures scpi dépend de leur rentabilité fiscale.

Les détails sur l’investissement dans la SCPI fiscale

Investir dans une SCPI fiscale est une stratégie efficace pour réduire vos impôts. Les SCPI fiscales diffèrent selon le régime auquel elles sont soumises, la sélection SCPI dépend des avantages recherchés. Certains sont soumis à la loi Pinel et d’autres à la loi Malraux.

Avec le dispositif Pinel, la réduction d’impôt dépend de la durée de conservation des actions. Si l’investisseur s’engage pour une durée de 9 à 12 ans, il bénéficie d’une réduction d’un taux respectif de 18 % à 21 % du montant de l’investissement. Cette réduction est répartie sur les années d’engagement.

Le dispositif Malraux, quant à lui, permet de bénéficier d’un déficit foncier en facturant une partie de l’investissement de rénovation. En règle générale, une partie de cet investissement représente la moitié du cout de rénovation et la moitié de l’achat de la propriété. En recourant à une SCPI Malraux, vous disposerez d’une réduction de 22 % sur le cout des travaux, si le bien est sous la protection d’un patrimoine architectural. Cependant, cette réduction est limitée à 100 000 euros par an. Si l’immeuble fait partie d’un secteur sauvegardé, la réduction est de 30 %. Ces types de SCPI conviennent à ceux qui ont un taux élevé d’imposition.

Une facilité d’accès et de gestion

Investir dans l’immobilier nécessite un capital important. Cependant, un investissement dans les meilleures scpi est facilement accessible. Il s’agit d’une opportunité pour les personnes qui souhaitent investir sur le marché de l’immobilier d’entreprise avec moins d’apports financiers. De plus, l’investisseur n’a pas besoin de l’intervention d’un notaire pour réaliser l’investissement.

Une SCPI est aussi un investissement durable grâce à la stabilité des locataires. En effet, les baux commerciaux des locataires s’étendent sur une durée de 3 à 9 ans. Une SCPI et ses locataires sont liés par un bail, dont la durée varie d’une entreprise à l’autre. Ce contrat garantit aux investisseurs de recevoir un revenu pendant une période déterminée.

L’un des avantages spécifiques d’une SCPI est la possibilité de revendre sa part. Dans l’immobilier traditionnel, la propriété directe complique la cession. Pour une SCPI, cette vente se fait via un marché secondaire ou une société de gestion.

Une SCPI protège l’investisseur de toutes les contraintes de gestion. Les revenus versés par SCPI sont directement nets d’impôt. La gestion immobilière collabore avec des professionnels. Ces derniers sont responsables de la collecte, de la gestion des biens immobiliers ou du paiement des revenus aux investisseurs.

Un investissement rentable malgré la crise sanitaire

Les sociétés de gestion ont su anticiper le comportement de leurs locataires grâce à une bonne communication. Malgré la crise sanitaire, de nombreuses SCPI annonçaient déjà des chiffres de croissance attendus début 2020. Ils prévoyaient une rentabilité entre 2,5 % et 6,5 %.

Les SCPI diversifiées sont les investissements qui résistent le mieux à la crise sanitaire. Cette situation s’explique par la diversité géographique des biens et la différence des mesures de confinement. Ainsi, dans la mesure où tous les actifs ne sont pas concentrés en France, mais dans d’autres pays, ce type de SCPI accroit la mutualisation des risques.

Les SCPI spécialisées dans les immeubles commerciaux et bureautiques sont moins exposées aux risques liés à la crise sanitaire. Ces secteurs ont poursuivi leur activité malgré le contexte sanitaire. Le secteur de la restauration est plus touché par la crise que le secteur de la grande distribution, par exemple.